Communiqué No1
Assen – Les 3 pilotes du MHP Racing prennent la température

Matéo Pédeneau, Romain Doré et Kyrian Hartmann, se sont classés dans cet ordre à l’issue des deux premières séances d’essais libres de la deuxième manche du championnat du monde SS 300 qui se déroulera dimanche à Assen (Pays-Bas). Après une première session de bon matin ou ils ont dû lutter contre le froid (4 degrés dans l’air, 6,5 sur la piste) tout en prenant leur marque sur ce circuit mythique qu’ils ne connaissaient pas, les trois pilotes du MHP Racing-Patrick Pons ont amélioré leurs chronos dans l’après-midi de une à trois secondes pour terminer au 24e, 39 et 40e place sur les 50 inscrits. Des résultats moins percutants qu’il y a une semaine en Aragon mais qui laissent augurer une bonne marge de progression.

Eric de Seynes (directeur général de Yamaha Motor Europe) : “Je trouve formidable d’avoir une structure comme MHP Racing qui assume cette responsabilité d’emmener ces jeunes dans un championnat international en se focalisant sur une filière française. J’ai dit à Jean-Paul qu’il faut qu’il fasse cette première saison afin d’étalonner la qualité de préparation des motos, de l’encadrement et de la crédibilité du team. Une fois cela fait, l’objectif sera que MHP devienne le team référent bLU cRU pour Yamaha au niveau championnat du monde et au niveau de la filière française, à l’instar de ce que nous faisons en Espagne ou en Italie. Si on a un jeune de 15 ans qui s’illustre en 300, qui passe en 600 à 17 ou 18 ans et qui arrive à être champion du monde avant 20 ans, c’est la porte ouverte aux Grand Prix. Le pilote sera courtisé pour aller en Moto2 et pourquoi pas en Moto GP. Je rappelle que le budget Moto3 est d’environ 450.000 euros et que le pilote doit en apporter au moins la moitié. En
300, le budget est de 60.000 euros. Soutenir donc cette filière est absolument fondamental pour maintenir une pyramide du Sport Moto qui soit cohérente. Je ne veux pas que le MotoGP devienne la Formule 1 de l’automobile qui a tué et épuisé toutes les autres catégories auto.”

Matteo Pédeneau: “J’ai cherché à trouver une bonne roue pour découvrir ce circuit mais je n’y suis pas parvenu et j’ai roulé seul, j’ai tout de même gagné deux secondes d’une session à l’autre et je pense qu’une paquet, il n’y aura pas de problème. “

Romain Doré: “Une journée positive. C’est un très beau circuit, plat et super rapide que je découvrais. J’ai gagné trois secondes entre les deux séances. Une vraie progression. Il faut continuer comme ça. Ce matin, le froid a un peu ralenti la découverte du circuit mais l’après-midi j’ai pu améliorer mes vitesses de passage.”

Kyrian Hartmann: Je vois ce qu’il me reste à bosser. Lors des premiers tours de roues j’ai vu que j’étais à l’aise. Le circuit est vraiment bien et convient mieux à mon pilotage qu’Aragon. J’apprécie les virages à rayons constants. Ils ont beaucoup plus d’angles qu’en Espagne. Je sens que je peux aller plus vite maintenant que j”ai oublié mes soucis de clavicule.

Communiqué No2
Journée compliquée pour le team MHP Racing
Matéo Pédeneau sera le seul représentant du MHP Racing dimanche lors de la deuxième manche du Championnat du monde SS 300 qui se disputera dimanche à Assen après une journée de qualifications complètement perturbée par la neige, la pluie et le froid.
Matéo, déjà seul qualifié en Aragon la semaine dernière, ne doit en partie sa place en course que grâce à l’annulation in extremis de la “Last Chance Race”. En effet, alors que les pilotes de cette course qui doit permettre aux six pilotes les plus rapides de rejoindre les trente déjà qualifiés pour la finale du lendemain, étaient sur la grille de départ, d’importantes chutes de neige ont contraint les organisateurs à la supprimer purement et simplement. Dans ces conditions, Kyrian Hartmann et Romain Doré les deux coéquipiers de Mattéo ont été malchanceux et ne pourront prendre part, comme en Espagne, à leur première course en Championnat du monde. Le premier nommé a été victime d’une grosse chute à deux minutes de la fin de la Superpole groupe B, la série la plus rapide tandis que Romain Doré n’a pas réussi à faire un chrono lors des deux premiers tours de la Superpole A, juste avant que la pluie et la neige viennent perturber le déroulement de cette séance. A la suite de l
‘annulation de la session de “rattrapage”, les organisateurs ont finalement décidé de prendre les six meilleurs temps et de les qualifier directement pour la course. Cette décision ne permettait donc pas à Romain Doré, 46e temps, de tenter de gagner sa place en finale tandis que Kyrian, sorti indemne de son lowside à fond de sixième, ne pouvait disputer la course, moto détruite, alors que lui, en 34e position, était qualifié au temps !!

Matéo Pédeneau: J’étais le 6e temps avant l’annulation de la Last Chance et le forfait de Kyrian. L’objectif pour demain est de gratter, gratter et d’entrer dans le top 15 avant d’aller chercher un point. Lors de la Superpole, on a eu deux tours sur le sec puis de la pluie, de la neige. Il fallait claquer un chrono dans les deux premiers tours. Après c’était fichu. Au troisième tour j’ai fait mon meilleur temps et au quatrième, je suis tombé après avoir perdu l’arrière. Après je n’ai pas pu repartir et je devais passer par les repêchages mais finalement je suis qualifié directement! . Normalement, il devrait faire beau dimanche après-midi!

Romain Doré: On n’a même pas la chance de pouvoir être repêché ! Il faut prendre ça comme un entraînement pour préparer le futur. Pendant les deux tours où la piste était sèche, j’ai attendu des pilotes plus rapides pour prendre leur roue et leur aspiration. Mais dès qu’il a commencé à neiger, je n’avais pas encore fait de chrono. Ensuite une sorte de neige fondue est apparue,et il est devenu impossible de faire un chrono. J’ai alors fait des tours et des tours en attendant le beau temps qui n’est jamais venu!

Kyrian Hartmann : “Je suis indemne. Mon épaule convalescente n’a pas été touchée. Dans le virage N.7 j’ai perdu l’arrière puis la moto a raccroché. Sur le coup j’ai cru que j’étais retombé dessus mais en fait j’étais à coté. A ce moment la elle est rentrée dans le bac à sable et moi je suis passé un peu par dessus. j’ai roulé, arraché la visière et des cailloux sont rentrés. Les commissaires ont cru que j’avais le nez cassé car il était gonflé à cause des petites plaies. Je suis resté en observation pendant 20 minutes dans la clinique mobile du circuit. La moto est un peu chiffon! La fourche, le bras sont pliés et les carters moteur sont cassés .

Jean-Paul Boinet (président du MHP Racing Team) : Une journée un peu malheureuse qui s’est déroulée dans de mauvaises conditions météo. En plus Kyrian a chuté alors que les circonstances lui aurait permis d’être qualifié pour la finale mais sa moto est trop endommagée. Romain quant à lui n’a pas la chance de pouvoir entrer dans les six avec l’annulation de la consolante…Il reste Matteo. On est dans l’apprentissage. On engrange de l’expérience au détriment de la compétition. Ca ira mieux demain! La météo devrait être meilleure!

Communiqué No3
Matteo Pédeneau termine 22e mais démontre un beau potentiel

Parti bon dernier sur la grille suite aux péripéties de la veille engendrées par des conditions météo catastrophiques, Matteo Pédeneau, seul représentant du MHP Racing-Patrick Pons a gagné 12 places pour terminer en 22e position lors de la deuxième manche du Championnat WSBK 300 SSP, dimanche à Assen.
Avec un départ moyen, il a ensuite pris la mesure de ses adversaires pour ensuite perdre contact avec le premier groupe après avoir abandonné de précieuses secondes
lors d’une bataille à trois, avec le Tchèque König et l’Espagnol Hernandez Moyance. Sans ce mano a mano, il aurait pu accrocher le bon wagon. Le dernier à fermer la marche du premier groupe n’était autre que l’Indonésien Hendra Pratama qui était alors en …19e position ! Effectuant ses meilleurs chronos du week-end pendant la course, gagnant 1,5 seconde au tour par rapport à ses temps du warm up, Matteo tournait dans le rythme des premiers et aurait eu une carte à jouer.

Matteo Pédeneau : « On a fait que se bagarrer dans le groupe de trois ce qui a permis au groupe de tête de s’envoler. Vu les temps que j’ai réalisés, la course aurait été bien différente si j’étais parti mieux placé sur la grille. Je suis déçu, c’est un week end à oublier.

Jean-Paul Boinet (Président du MHP) : Je pense que Matteo pourra jouer les places d’honneur dans le milieu de saison. Il a démontré aujourd’hui un grand potentiel mais à 15 ans, participer à un premier Championnat du monde n’est pas chose aisée. Il a loupé son départ et fait encore des fautes mais j’estime que c’est un diamant brut qu’il faut tailler ! Il doit engranger de l’expérience. Globalement, le week-end a été un peu rock and roll avec la chute de Kyrian qui a détruit la moto tandis que Romain Doré doit encore travailler afin de pouvoir se qualifier.